Rio et la costa Verde Brésilienne, une très belle surprise

En parlant de Rio, 90% des gens m’ont dit de faire très attention, comme si cette ville s’était réduite en quelques années à sa soi-disant insécurité permanente, et à la violence perpétrée par les gamins des favélas…. Évidemment il ne faut pas nier la situation économique et surtout sociale du pays et de Rio en particulier, dont la plupart des quartiers sont un peu “laissés a l’abandon“ depuis les jeux olympiques. Mais RIo ne se limite pas à ça, surtout pas.

Alors en arrivant, j’étais remplie de toutes ces peurs qui en fait ne m’appartenaient pas, et j’ai un peu fuit la ville en allant directement sur la côte Nord à Buzios et Arraial do Cabo.

Cependant, en arrivant à Rio la semaine suivante, j’y ai découvert une ville cool et très relax, où le rythme de vie se fait autour de la plage et où le mot “tranquilo” est un art de vivre…..

Mais reprenons par le début, j’avais une semaine de découverte avant l’arrivée de mon amie de 20 ans Virginie, suivie immédiatement après par l’arrivée de Stéphane pour la semaine de Noël. Une semaine seule pour découvrir la charmante petite ville de Buzios et ses alentours.

Buzios est une beau petit village de pêcheurs, où Brigitte Bardot avait l’habitude d’aller dans sa jeunesse. Il y a même sa statue en bord de plage et des magasins portant son nom. Le village est surnommé le St Tropez Brésilien, en bien moins guindé quand même…. En sortant du village, on tombe sur plein de petite criques et plages avec peu de monde et très préservées, un vrai petit paradis pour se ressourcer.

Après Buzios, je suis allée à une trentaine de kilomètres de là, à Arraial do Cabo, une petite ville où les plages bleues turquoises en font un petit paradis.

Je logeais à 3 minutes de la praia grande, la plus grande plage de l’ile…

On peut dire que j’ai eu la ”chance” d’avoir du mauvais temps, car j’ai pu profiter du fait que les bateaux ne sortaient pas Ce jour là, pour avoir une plage de sable fin pour moi toute seule. J’étais à la Praia do Pontal do Atalaia, et j’ai adoré l’endroit. D’habitude cette plage est apparemment noire de monde avec les bateaux qui larguent des hordes de touristes pour quelques heures. Et moi, ce jour là, j’étais seule au monde…

Après cette petite semaine toute seule, je suis prête à affronter Rio, en commençant par une belle ballade sur Ipanema et Copacabana, et une petite caipirinha au coucher su soleil, au Arpoador.

Les retrouvailles avec Virgi ont été intenses, et à peine arrivée, on était en train d’arpenter les rues de Rio en long, en large et en travers. Mais quel plaisir de la retrouver à l’autre bout du monde, de lui faire partager mon mode de voyage, et de pouvoir vivre ensemble l’intensité folle de cette ville de Rio. Comme c’est bon de pouvoir aussi partager des endroits comme ça avec ceux qu’on aime.

En 2 jours, on a pu arpenter les plages de Copacabana et d’Ipanema, monter au pain de sucre (dont le sommet était malheureusement dans les nuages le samedi), se balader dans le vieux centre, le quartier de Santa Teresa, de Lapa, remonter l’escalier Selaron, monter au Corcovado à pieds en passant par le parc de Tijuca et le parc Lage. (2h de grimpette tout de même…)

Côté gastronomie, on s’est fait une churrasqueiria magique, (Fogo do Chao) où ils servent les viandes cuites au feu de bois, sur des pics de brochettes immenses, et il la tranchent devant nous. Un vrai régal.

On a fait une étude de marché de la Caipirinha à Rio, et la moins chère reste celle de la plage d’Ipanema, au coucher du soleil, à 10 Réais (2,2euros), et la plus stylée reviendrait à celle du rooftop de l’hôtel Pestana, sur Copacabana, avec une vue à 180 degrés sur la plage…

On a peut-être eu de la chance, mais à aucun moment, on ne s’est senties en insécurité, et on a fait quasi toute la ville à pieds, ou en metro (bon un peu de Uber quand même). On se sentait un peu moins à l’aise dans certaines rues du centre ou de Lapa, mais pas en insécurité. C’est sûr que c’est beaucoup plus facile d’appréhender une ville comme Rio à deux que seule, mais globalement, je pense qu’il faut dédramatiser l’image qu’on se fait de cette ville.

Ilha Grande

La côte entre Rio et Sao Paolo, la Costa Verde, est l’une des plus belles côtes du Brésil. Ilha Grande est une île qui longe cette côte. On est immédiatement tombées sous le charme de cette île à la vegetation luxuriante, et aux plages magnifiques.

Le deuxième jour, on est allées découvrir l’ile en bateau. On s’est régalées en snorkeling dans des eaux turquoises à nager avec une tortue, et des poissons multicolores

Le dernier jour a été plus sportif, car on est allées découvrir une plage de l’autre côté de l’île à pieds, en traversant la forêt tropicale.

Côté Caipirinha on constate que sur Ilha grande ils font des prix de gros, et on a pu avoir 2 Caipi pour 15 Réais (3,5 euros) dans des bars de plage les pieds dans l’eau… On a failli rester là pour de bon… 😜😜

Paraty

Paraty est un petit village coloré aux bateau un peu “tuning”, de toutes les couleurs. On n’avait qu’une après midi à y consacrer, et le temps pour profiter des plages n’était pas au RDV, alors on a profité de la ville.

On a goûté à une Caipi avec de la Cachaca locale de Paraty, la cachaca Gabriela, marinée avec du clou de girofle, de la Canelle et du miel… pas mal du tout…

Après Paraty, retour à Rio pour un autre moment fort, la visite de la Favela de Vidigal, avec une personne qui y vit, et qui organise des tours dans la Favela, pour embellir l’image que l’on se fait des Favélas, et dédramatiser la situation.

La plupart des Favélas à Rio sont dans les hauteurs de la ville et empiètent sur les montagnes, dans des lieux difficiles d’accès, là où à priori, la plupart des gens ne voulaient pas s’installer.

La Favela de Vigidal compte plus de 30000 habitants, c’est la plus grande de Rio. Il existe plus de 700 Favélas à Rio (ville et banlieue). La vue Sur la baie de Rio est spectaculaire du haut de la Favela.

On a pu se balader dans la Favela de manière tout à fait safe. Mai le portrait qu’on nous a dépeint est assez effrayant et déprimant. Depuis les JO de Rio, pour lesquels la mairie et le pays voulaient donner une bonne image, les Favélas avaient été “nettoyees” et le traffic de drogue quasi arrêté. Mais depuis, la corruption aurait vidé les caisses de la ville, et la police a déserté les Favélas, en favorisant la reprise du traffic de drogues. On a vu des dealers dans certains coins, ils organisent leur traffic mais ne sont pas forcément violents. En tous cas on n’a pas ressenti d’animosité. Bien sûr, je ne viendrai pas dans une Favela sans y être accompagnée, mais pouvoir y aller dans de contexte m’a vraiment détendue par rapport a tout ce que je pouvais entendre sur ces quartiers.

Le lendemain, après un bon footing sur Ipanema, Virginie est repartie pour Paris, et après quelques heures d’attente à l’aéroport, j’ai retrouvé Steph après 9 longues semaines depuis Cuba ❤️

Dès le lendemain, on est remontés au Christ à pieds, je commence à m’habituer à cette petite promenade de santé maintenant 😂.

On a également pu faire une belle séance photo à la Escadaria Selaron

On a eu la chance de pouvoir avoir un super temps pour monter au pain de sucre, et d’assister au coucher du soleil sur la baie, un vrai moment magique. Quel bonheur de se retrouver et simplement d’être ensemble. On était tellement bien en haut du pain de sucre, qu’on a failli ne pas redescendre. On a clôturé cette belle journée par la churrasqueiria au Fogo de Chao une nouvelle fois 😜

Le lendemain, j’avais programmé un survol en hélico de la baie de Rio, et c’était encore un vrai beau moment. C’est époustouflant de voir le Christ de dos avec la baie dans le fond. Le meilleur était de voir Steph comme un gosse à prendre 30 photos à la minute, je crois en fait qu’il est pire que moi 😜😜

Le lendemain, direction Iguazu, pour profiter des plus belles chutes d’eau du monde et les partager avec mon chéri. Iguazu est pour moi l’image que je me fais du paradis sur terre, et le plus bel endroit que j’ai été amenée à voir dans ce monde. De l’eau partout, des chutes d’une puissance vertigineuses, au milieu de végétation luxuriante et d’animaux et oiseaux en tous genre, un vrai petit paradis.

Lorsque j’étais venue en 2012, j’avais été tellement émerveillée par l’endroit, que je m’étais jurée d’y revenir avec mon amoureux, et de pouvoir partager cet endroit magique. Je l’avais même écrit quelques années plus tard sur ma life-list. “Aller à iguazu avec mon amoureux“ etait juste en dessous “faire un tour du monde” et ce sont 2 rêves bien ancrés profondément que je réalise aujourd’hui et qui me remplissent de joie. Je suis profondément heureuse d’avoir pu partager ce lieu magique avec Stephane, et qu’il ai pu l’apprécier autant que moi ❤️❤️

Un petit aperçu des chutes côté Bresiliennes

Et un petit aperçu des chutes Argentines

Après ces deux dernières semaines très intenses en émotions, il a fallu une nouvelle fois se dire au revoir. Ils sont de plus en plus difficiles, heureusement que c’est la dernière fois….. C’est parti pour mes 6 dernières semaines ; 2 bonnes semaines en Argentine, dans le Nord-Ouest, et 4 semaines en Australie….

A très vite pour de nouvelles aventures 😘

2 réflexions sur « Rio et la costa Verde Brésilienne, une très belle surprise »

  1. Quel beau voyage que tu fais ! Il faudra organiser une petite soirée pour nous donner tous les détails , je suis curieuse de savoir comment tu t’es organiser sur tous tes choix de lieux, de balades , de visites … profite bien de tes dernières semaines en Australie . Je rêverai d’aller faire un petit tour à l’open d’Australie 😉

    J'aime

    1. Oui l’open d’Australie était un grand rêve… j’ai pleuré comme une gosse en arrivant devant la Rod Laver Arena.
      Avec plaisir pour se faire un dîner, ça me ferai plaisir de te revoir. Va falloir que je m’organise car en rentrant je pars vivre chez mon copain à Orléans. Mais je repasserai de temps en temps. En attendant je finis mon voyage. J’ai survolé la grande barrière de corail ce matin, grandiose…
      On se tient au courant. Bisous

      J'aime

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :
search previous next tag category expand menu location phone mail time cart zoom edit close